Poésies, Bände 4-5

Cover
P. Didot l'aîné, 1823
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt


Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 165 - Ainsi donc vous réunissez Tous les arts, tous les goûts, tous les talents de plaire; Pompadour, vous embellissez La Cour, le Parnasse et Cythère. Charme de tous les cœurs, trésor d'un seul mortel, Qu'un sort si beau soit éternel ! Que vos jours précieux soient marqués par dos fêtes; Que la paix dans nos champs revienne avec Louis! Soyez tous deux sans ennemis, Et tous deux gardez vos conquêtes.
Seite 156 - Sincère et tendre Pompadour, Car je peux vous donner d'avance Ce nom qui rime avec l'amour Et qui sera bientôt le plus beau nom de France, Ce tokai, dont Votre Excellence Dans Étiolles me régala, N'at-il pas quelque ressemblance Avec le Roi qui le donna?
Seite 40 - Ah! Camargo, que vous êtes brillante, Mais que Sallé , grands dieux , est ravissante ! Que vos pas sont légers , et que les siens sont doux ! Elle est inimitable, et vous êtes nouvelle.
Seite 175 - II ne tiendra qu'à vous de l'être: Je le serai, j'en suis tenté, Si mardi ma table s'honore D'un convive si souhaité; Mais je sentirai plus encore De plaisir que de vanité.
Seite 5 - Enfin je vous ai vu , charmant objet que j'aime ; En cavalier déguisé dans ce jour, J'ai cru voir Vénus elle-même Sous la figure de l'Amour.
Seite 334 - J'ai vu des gens de tous états, Vieux évêques, vieux magistrats, Vieux courtisans à l'agonie : Vainement en cérémonie Avec sa clochette arrivait L'attirail de la sacristie; Le curé vainement oignait Notre vieille âme à sa sortie; Le public malin s'en moquait; • La satire un moment parlait Des ridicules de sa vie; Puis à jamais on l'oubliait; Ainsi la farce était finie. Le purgatoire ou le néant Terminait cette comédie. Petits papillons d'un moment, Invisibles marionnettes, Qui volez...
Seite 18 - Une beauté qu'on nomme Rupelmonde, Avec qui les Amours et moi , Nous courons depuis peu le monde , Et qui nous donne à tous la loi , Veut qu'à l'instant je vous écrive. Ma muse, comme à vous, à lui plaire attentive, Accepte avec transport un si charmant emploi.
Seite 99 - Vos yeux sont beaux , mais votre âme est plus belle. Vous êtes simple et naturelle, Et sans prétendre à rien , vous triomphez de tous. Si vous eussiez vécu du temps de Gabrielle , Je ne sais pas ce qu'on eût dit de vous, Mais l'on n'aurait point parlé d'elle.
Seite 266 - Cramer. Mars l'enlève au séminaire , Tendre Vénus , il te sert : II écrit avec Voltaire, II sait peindre avec Hubert , II fait tout ce qu'il veut faire ; Tous les arts sont sous sa loi : . -• De grâce, dis-moi, ma chère, Ce qu'il sait faire pour toi.
Seite 151 - Mon Henri Quatre et ma Zaïre, Et mon Américaine Alzire, Ne m'ont valu jamais un seul regard du roi ; J'avais mille ennemis avec très-peu de gloire : Les honneurs et les biens pleuvent enfin sur moi , Pour une farce de la Foire.

Bibliografische Informationen